Ce matin j’ai tiré la carte du Changement (Osho zen tarot).

Le Changement nous parle du mouvement de la vie qui se répète éternellement, comme une roue qui tourne tant que nous n’en prenons pas conscience.

Les Bouddhistes parlent de la roue de la vie et de la mort, de la roue du temps.

La naissance conduit à la mort, la mort amène la naissance.

Ainsi la réussite amène à l’echec, l’echec amène à la réussite, la joie est suivie par la tristesse et après la tristesse c’est la joie qui revient…

Cette carte nous dit aussi que la vie suit toujours son cours mais que nous ne percevons pas ce schéma qui se répète. C’est dès que nous en prenons conscience que nous pouvons en sortir.

Cette carte me parle tellement !

Cette sensation permanente que tout m’échappe. Que rien ne sera jamais stable, que ça n’ira jamais. Cette impression de créer des problèmes et des difficultés dès que tout est calme et facile.

De ne pas être capable de savourer, d’apprécier et de profiter sans me poser de questions. J’ai longtemps cru que j’étais simplement versatile, une éternelle insatisfaite qui cherche toujours une autre idée.

Lorsque je suis dans cet état, je cherche inexorablement une solution pour m’en sortir vite, pour que ça s’arrête, comme si j’avais la peur de basculer dans un état dont je ne pourrais plus sortir.

En réalité je comprends que la solution pour sortir de ce cycle est en moi. J’en suis la clé !

As tu remarqué comme dès que nous sentons que nous entrons dans une période de moins bien, nous cherchons à lutter et à contrôler ce qui se passe?

Nous cherchons immédiatement de l’aide, des solutions miracles, rapides et indolores pour régler notre malêtre au plus vite, quitte à amplifier la situation, à la dramatiser pour être entendue ?!

Et si en fait la meilleure des solutions était de ne rien faire, de ne rien chercher pour en sortir?

Juste reconnaitre et accepter que ce mouvement est perpétuel et permanent.

Que tout est juste et que tout ce qui se vit a besoin d’être vécu. Que quelque chose a besoin de se transmutter, pour se libérer toujours un peu plus.

Plutôt que de lutter sans cesse, accepter ce qui est et lâcher prise.

Qu’est ce que ça changerait si tu acceptais de te dire « ok, je relâche et j’observe, je sais que ce que je vis est nécessaire, ça va finir par passer » ?

La clé est en toi.

La meilleure solution pour ne plus subir ce mouvement de la vie est bien de rester connectée à ce qui se passe à l’intérieur.

Aller observer et contacter le plus souvent possible ce calme, cette tranquillité qui vit à l’intérieur de ton ventre et de ta tête lorsque tu es pleinement alignée avec toi même, lorsque tu vis uniquement ce qui est juste pour toi.

Car au fond lorsque quelque chose ne va pas, tu sais exactement ce qui cloche ou ce qui te dérange !

Assurer son bien être et sa sécurité à l’intérieur de soi, en connexion avec son coeur, en équilibre, entre force et vulnérabilité, lumière et ombre, faire et être…tel est mon challenge du moment !

Et je découvre un tel calme et une tranquillité que je connaissais pas ou peu jusqu’alors. Dans ma tête, dans mon ventre, tout est calme, à la fois une pleinitude absolue et l’impression qu’il ne se passe rien, comme une liberté absolue.

Je choisis d’acceper ce qui est, de relâcher et de laisser passer car j’ai toute confiance en la vie.

Je sais que quelque chose se transforme et que c’est le chemin nécessaire pour être toujours plus libre d’être moi.

Avec toute ma joie.

Emilie

 

 

 

2 Commentaires

    • emiliegout

      Merci Claire-Elise

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *